imgp7255_ld Sur les bons conseils de Michael (ID22), nous voici dans un bus en direction de l’ancien aéroport de Tempelhof. Fermé en 2008 au profit de son grand frère Schönefeld, l’immense zone aéroportuaire en plein cœur du quartier Neuköln est aujourd’hui l’objet d’un ambitieux projet urbain visant à définir l’avenir des 386ha de verdure, de tarmac et de bâtiments. L’espace est de fait en pleine mutation, une transformation lente, qui prend le temps de se poser les bonnes questions et surtout, qui implique les berlinois. Aujourd’hui ouvert au public comme une immense zone laissée aux loisirs de plein air, l’aéroport reçoit plusieurs milliers de visiteurs quotidiens. Nous voici à fouler les kilomètres de bitume de l’une des deux pistes de décollage.

imgp7282_ld Au pied levé, passant par le point d’information projet, nous négocions une interview avec Elizabeth Hauschildt, la chargée du lieu. Très disponible, elle nous explique le déroulement global du projet et surtout, le rôle et le fonctionnement de la zone confiée aux « pionniers ». Outre d’avoir consulté largement les berlinois et le voisinage immédiat sur l’avenir de la zone, le projet « Tempelhof Freiheit » a en effet lancé un appel à projet astucieux et innovant. Sur des zones définies, à louer par ses occupants et attribuées sur dossier, des groupes de « pionniers » ont pu venir investir des bouts de terrain.

imgp7285_ld  Nous visitons ainsi un mini golf onirique créé par des artistes, un bar/resto, un stand de location de rollers ou une véritable jungle d’un jardin urbain jonché de têtes affairées à faire pousser légumes et plantes aromatiques. Ce dernier projet nous semblant particulièrement intéressant car éminemment collectif, nous décidons de prendre rendez-vous avec l’association qui l’a proposé : Freuke Hell de Allmende Kontor.